L jusqu’à l’infini

10150703_10202173205988719_6611603447718150633_nC’est parti d’un simple post sur Facebook des rappeurs du collectif de L’entourage disant qu’il avaient  besoin d’un « entourage ».  Il s’agissait de former des street team  à Paris, Lyon, Toulouse, Lille pour promouvoir leur album et bombarder les plus grandes villes de France de stickers et d’affiches.
Hop Hop Hop, j’ai pas hésité une seconde, j’ai envoyé un mail à l’Entourage qui m’a répondu aussitôt et j’ai pris part à la street team de Paris constituée de 5 filles et 7 garçons : Rose, Vic, Laurie, Ines, Jisbar, Ona, Raph, Guillaume, Victor, Simon et moi-même. Le premier contact via notre groupe facebook s’est fait avec évidence. Ce fut la rencontre « de plusieurs fous trop déter à soutenir le L » comme le dirait Vic. Nous nous sommes rencontrés pour la première fois, lors de l’écoute privée de l’album Jeunes Entrepreneurs en avant-première. A cette occasion, je me suis démenée pour organiser une photo groupée  de notre street team avec l’entourage, après avoir demandé à Doums, Mekra, 2zer, Alpha et Eff Gee…
Depuis, avec la ST on s’est souvent retrouvé, chez Jisbar pour des réunions et organisations, au Label pour récupérer les stickers et affiches, pour les missions « on a retourné Paname en long large et travers »…

On a tout donné. Aller chercher 30 kilos d’affiches à St Ouen à pied et en métro, trouver la colle, appliquer stickers et affiches dans le métro, les cabines téléphoniques, l’envers des panneaux de signalisation,  se balader sur les Champs Elysées avec des stickers dans le dos et tweeter plus de 1000 fois en une journée pour la séance dédicaces,… Cette ST est devenue une famille « on dirait qu’on se connait tous depuis longtemps » souligne Raph. Une ST avec un esprit collectif, solidaire, drôle… Tatiana qui s’était jointe à nous vers la fin, le rappelle «On se connaît depuis peu et pourtant on est très soudé  ».
Comme dirait Rose « Y a de l’amour entre nous ». « Au fil du temps j’ai trop envie de vous retrouver pour qu’on puisse faire des folies » déclare Vic.

Hier, c’était la sortie de l’album Jeunes Entrepreneurs, enfin ! Ce fut un plaisir énorme de pouvoir aider le L à « percer », à promouvoir leur album leur rendre un service, les défendre… « On se sent importants parce que des gens comptent sur nous ! » acclame Laurie.

L’aventure n’est pas finie, il y a encore le concert, le 14 juin ! Ne vous inquiétez pas vous allez encore croiser le L à tous les quatre coins de rue, on va montrer qui est-ce qui domine à Paname !

Un Grand « L’ jusqu’a l’infini » pour cette ST de fous comme dirait Guillaume.
Et merci au label Believe Recordings sans qui nous n’aurions pu faire tout ça!

Publicités
Par défaut

Pharrell, l’homme de 2013 ?

Vous ne connaissez pas Pharrell Williams, le célèbre rappeur américain ? Et bien il serait temps de savoir qui c’est, non? Sans hésitation, je dirai que cette année est son année. Pharrell a fait un « come back » en beauté, après sa collaboration sur les musiques de Daft Punk avec les célèbres tubes « Get Lucky » « Loose yourself to dance » ou encore sur le tube de Robin Thicke « Blurred Lines ». Mais Pharrell n’en a pas fini de faire parler de lui. Le voilà à nouveau de retour en cette fin d’année 2013, avec le clip « Happy » (B.O du film Moi, Moche et Méchant) et il a mis la barre la haute cette fois-ci. Un clip comme on n’en avait encore jamais vu, il dure 24H, 24h de bonheur, « 24hoursofhappiness ». Un clip sans rupture avec la musique « Happy » qui tourne en boucle pendant 24h.  Réalisé par le duo We Are From L.A, le projet de « 24hoursofhapiness » est bluffant, il regroupe 360 séquences tournées à Los Angeles où l’on peut voir Pharrell (qui a été filmé 24fois) avec plus d’une centaine de personnes (336) dont certaines qui sont connus (Jamie Foxx, Steve Carell…), danser.

Voilà de quoi apporter un peu de joie à ce monde qui n’est pas toujours gaie. Prenez les provisions, redbull, café, thé, énergisant de quoi tenir 24h devant et of course danser.

http://24hoursofhappy.com/

Par défaut